Avant de plonger dans Fate/Grand Order – Absolute Demonic Front: Babylonia…

Avant toute chose, cet article s’adresse aux plus néophytes, et il est fort probable que nombre d’entre vous n’y apprennent pas grand-chose. Néanmoins, l’association Archetype:Moon a pour but de démocratiser au maximum les œuvres TYPE-MOON, et Fate/Grand Order – Absolute Demonic Front: Babylonia n’échappera pas à la règle !

Réalisée par le studio CloverWorks (Darling in the Franxx, The Promised Neverland) et diffusée en France à partir du 5 octobre sur Wakanim, la série d’animation — que nous abrègerons en F/GO Babylonia — nous propose de suivre les aventures de Ritsuka Fujimaru, dernier Master de l’humanité, et Mash, Demi-Servant au bouclier impénétrable, dans leur dernière aventure pour restaurer la fondation de l’Humanité. Ils se rendent cette fois-ci à Babylone, en ­-2600 av. J.C., au crépuscule de l’Âge des Dieux.

L’affiche officielle de la série.

Seulement… « dernière aventure » ? Mais où sont les précédentes ? Qui sont Ritsuka et Mash ? Babylone ? Dernier Master de l’humanité ? Restaurer sa fondation ? Qu’est-ce qu’il se passe là-dedans ? Pour être certains que vous ne soyez pas perdu·e·s et que vous puissiez profiter comme toute le monde de cette série qui s’annonce prometteuse, on vous propose de vous résumer un peu tout ce qui mène à ce point du scénario. Suivez le guide !

Les prémices de Fate/Grand Order

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Fate/Grand Order est un jeu vidéo mobile disponible sur Android et iOS depuis 2015 au Japon et depuis 2017 aux États-Unis. L’univers est basé sur les principes de Servants, de Guerre du Graal et de magie introduits par Fate/stay night en 2004 (dont le scénario a été adapté dans plusieurs séries et films).

Le scénario de Fate/Grand Order débute sur l’attentat perpétré à l’organisation Chaldea et sur l’exploration d’une sorte d’univers parallèle appelé la Singularité F où s’affrontent plusieurs Servants maléfiques invoqués par un Graal mystérieux. S’il est difficile de résumer le premier chapitre de l’histoire en quelques lignes, l’OAV spécial intitulé Fate/Grand Order – First Order s’occupe très bien de cela et introduit clairement la quête de Ritsuka et Mash pour restaurer la fondation de l’Humanité et empêcher son incinération complète.

Les Singularités : d’Orléans aux États-Unis

Nos deux protagonistes doivent donc remonter dans le temps à plusieurs points clés afin de « réparer » les Singularités et de récupérer les Graals qui y ont été envoyés par le mystérieux mage souhaitant détruire l’Humanité. Cette quête constituera l’entièreté de la première partie du jeu Fate/Grand Order, chaque Singularité disposant de plusieurs objectifs au travers desquels vous devez progresser.

Leur première destination est la France, en l’an 1431, au beau milieu d’une Guerre de Cent Ans dominée par un mage machiavélique du nom de Gilles de Rais. Ritsuka et Mash y rencontrent leurs premiers compagnons : Mozart, Marie-Antoinette, Sainte Martha, etc…

Leur prochain arrêt les emmène plus loin dans le passé, dans un empire romain en guerre en l’an 60. En effet, Caligula, l’empereur fou, met le territoire à feu et à sang pour mettre des bâtons dans les roues de sa nièce, Nero Claudius, bien vivante dans cette Singularité. Seulement, les invasions barbares menacent déjà…

Pour la troisième Singularité, Okeanos, les protagonistes se rendent au beau milieu d’un océan infini, à la croisée entre la Méditerranée grecque habitée par les dieux et les Caraïbes peuplées de pirates sanguinaires, et embarquent aux côtés de Francis Drake dans une épopée digne de l’Odyssée.

La quatrième Singularité mène Ritsuka et Mash droit dans la révolution industrielle britannique : un mystérieux brouillard mortel a envahi la ville de Londres, et le célèbre Jack The Ripper rôde dans les rues de la capitale.

Enfin, la cinquième Singularité propulse notre duo dans une guerre civile américaine fictive entre des héros irlandais et les machines du Président-Roi Thomas Edison (qui est un lion, oui). Aux côtés de Florence Nightingale, ils partent pour un long voyage dans tous les États-Unis.

La Sixième Singularité : Camelot

Le chapitre suivant est le premier à rentrer dans les choses plus sérieuses. Situé dans une étrange fusion entre les terres de Jérusalem et le château de Camelot, Ritsuka et Mash doivent y affronter le terrible Roi Lion et ses chevaliers impitoyables.

Une adaptation de la Singularité a d’ores-et-déjà été annoncée sous forme de film en deux parties. Sobrement nommé Fate/Grand Order THE MOVIE -Divine Realm of the Round Table : Camelot- Wandering ; Agateram (à vos souhaits), le projet devrait être diffusé en 2020. Un site officiel (en anglais) et une bande annonce sont déjà en ligne.

Et maintenant…

Nous y sommes : après leurs péripéties intenses contre le Roi Arthur, nos protagonistes entament leur dernier voyage sur les terres antiques de la Mésopotamie. Pour savoir ce qu’il s’y passe, vous pouvez profiter de la toute nouvelle série Fate/Grand Order – Absolute Demonic Front: Babylonia. Quel heureux hasard !

L’épisode 0 de cette série permet de développer les personnages de Mash et Romani Archaman, deux personnages centraux du scénario de Fate/Grand Order. Vous y apercevrez notamment quelques scènes issues des singularités évoquées précédemment. S’il vous arrive de faire la rencontre d’un OAV nommé Fate/Grand Order – Moonlight Lostroom, pas de panique : il s’agit d’une transition entre la partie 1 et la partie 2 du jeu mobile, et cela ne vous concerne donc pas pour l’instant.

Maintenant que vous avez les cartes en main, à vous de faire votre bonhomme de chemin dans la — plus aussi intimidante — immensité de Fate/Grand Order !

Archetype:Moon

Association loi 1901 pour l'essor du contenu TYPE-MOON en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *